Pour sa nouvelle campagne, Greenpeace imagine l'avenir des ours polaires, si l'Arctique tombait en de mauvaises mains. Avec Jude Law et Radiohead en guest stars.

Souvenez-vous de Rio+20. Au sommet de l'ONU, Greenpeace marquait les esprits en envoyant dans le ciel un ours polaire gonflable d'une douzaine de mètres de haut. Cette réplique de l'animal en danger marquait le coup d'envoi de la campagne "Save the Arctic". Simultanément, de faux ours polaires étaient envoyés au pied des bâtiments les plus célèbres de la planète pour donner une portée mondiale au message de Greenpeace.

L'ONG a monté cette opération pour attirer l'attention sur les glaces de l'Arctique qui attisent les convoitises de nombreux pays : Danemark, Etats-Unis, Russie, ou Canada lorgnent sur les richesses pétrolières de la zone. Aujourd'hui inaccessibles en partie, elles seront demain exploitables à cause (ou grâce, tout dépend de quel côté vous vous trouvez) du réchauffement climatique, qui finira par avoir raison de la calotte glaciaire. Hier, Greenpeace a publié un mini-film, une projection de ce que pourrait être la vie d'un ours polaire, demain, si nous ne faisons rien : errer dans les villes, se faufiler entre les voiture, faire les poubelles… Bref, ce n'est pas reluisant.

Si le film est indéniablement une réussite visuelle, il lui faut un petit "plus" pour pouvoir être remarqué. Greenpeace, qui se vantait lors du lancement de sa campagne d'une pléiade de stars rangées à ses côtés (Hugh Grant, Penelope Cruz, Robert Redford), continue sur sa lancée et c'est le groupe Radiohead et Jude Law qui assurent la musique et la voix-off. Pour découvrir tout cela, c'est juste en-dessous :