Chaque année, , c'est la même chose : Halloween revient. Cette fête d'origine celtique importée aux Etats-Unis avec les colons connaîtra là-bas un essor formidable, de même que dans nombre de pays anglo-saxons d'ailleurs. Dans l'imaginaire collectif, bien aidée par Hollywood, Halloween est une nuit particulière : des déguisements, des enfants qui partent à la chasse à la friandise, des citrouilles creusées et éclairées à la bougie sur les terrasses des maisons, des adolescents qui regardent des films d'horreur, etc etc…

A la fin des années 90, la fête d'Halloween a été importée en France. On ne va pas vous chanter le refrain de l'opportunité mercantile saisie des deux mains par les commerçants de tous poils dans une période d'avant Noël où les fêtes se font rares, mais on n'en est pas très loin. La fête a même connu un pic de popularité assez hallucinant à l'orée du XXIème siècle, hallucinant si l'on se souvient que 5 ans auparavant, personne ne savait de quoi il retournait. Tous les magasins passèrent à l'orange, de même que les bars et les pubs. Et puis le soufflé est retombé, les enfants déguisés qui frappent aux portes se sont faits moins nombreux, et les magasins ont repris des couleurs normales à l'approche du 31 octobre.

Mais la fête continue de vivre quand même. Certains enfants prennent toujours un malin plaisir à aller frapper aux portes déguisés et à demander des bonbons, quand les adultes s'amusent dans des pubs décorés spécialement pour l'occasion, où l'on verse des colorants dans la bière pour lui donner une teinte appropriée. Alors pour toutes celles et tous ceux qu'Halloween amuse encore, voici nos petites astuces pour en faire une célébration éco-responsable, et lui donner de faux airs de Saint-Patrick (la fête verte, humour).