De plus en plus, les industriels du textile injectent une dose d'environnement dans les vêtements qu'ils proposent : coton biologique, teintures naturelles, jeans délavés sans eau ou presque… Cette fois-ci, venue des Etats-Unis, nous vous présentons le jean fabriqué à partir de bouteilles de bière recyclées ! Oui, des bouteilles de bière. Pas les vertes, celles qui sont les plus répandues, mais les marrons. Mais alors comment faire des vêtements à partir de ces cadavres ? "I am not a virgin", la marque qui se lance (sous-entendu les matériaux utilisés ne sont pas vierges, puisqu'ils sont recyclés), détaille le processus :

D'abord, il faut récupérer les bouteilles en question auprès d'un centre de recyclage. C'est là que leur seconde vie commence. Elles sont alors broyées puis plongées dans un bain d'eau. Les étiquettes et les capsules remontent à la surface, les tessons de verre, eux, coulent. Ces tessons repartent alors dans un broyeur qui les réduit en de minuscules particules, puis les envoient dans une presse à très haute-pression. A la sortie de celle-ci, les particules se sont assemblées et sont transformées en fibre. Une fibre qui comptera pour un quart du produit final et qui s'alliera à du coton car, comme le souligne Peter Heron, le fondateur de IANAV : "nous avons besoin d'une certaine proportion de fibre de coton pour que le vêtement soit résistant". 

Pour accéder à son rêve de définitivement lancer sa marque sur les marchés, Peter Heron a besoin de 100 000 dollars qu'il espère trouver sur la plateforme participative de financement Kickstarter. A 4 jours du terme des enchères, son compteur dépasse à peine les 10 000 dollars de promesses de don. Son projet restera donc confidentiel, à moins que l'un de nos lecteurs ne soit séduit et disposé à avancer 90 000 dollars à Peter… 

Le profil de ces jeans recyclés dans les pages suivantes…