Le nouveau film de Disney nature est une histoire d'amour, celle qui unit les fleurs et leurs pollinisateurs. Une histoire dont dépend la survie des êtres humains. Rien que ça.

Pour leur prochain film, les équipes de Disney Nature ont décidé de s'intéresser à un sujet qui panique les écologistes depuis quelques temps, celui des pollinisateurs. Un sujet inquiétant parce que l'emblème des pollinisateurs, l'abeille, est victime depuis plusieurs années de ce que l'on appelle le "syndrôme d'effondrement". Ce phénomène qui a connu un pic en 2007 a vu la disparition de 60% des colonies aux Etats-Unis, 40% au Québec, 25% en Allemagne… Même si ses causes ne sont pas clairement identifiées, de lourds soupçons pèsent sur l'utilisation massive de pesticides et les cultures OGM.

Or les insectes comme l'abeille jouent un rôle clé dans la reproduction de nombreuses espèces végétales. Un tiers de l'alimentation européenne en dépendrait.

Rien de très réjouissant, pourtant Disney a choisi de traiter son film avec poésie en mettant l'accent sur l'histoire d'amour qui unit les fleurs et leurs pollinisateurs. Pour la raconter, ils ont fait appel à Louis Schwartzberg, réalisateur américain expert en effets spéciaux dont le passe-temps préféré est de filmer les fleurs en accéléré. Attendez-vous donc à des images impressionnantes et des moments de vie animale jamais vus sur grand écran.

Pour couronner le tout, Disney s'est engagé à reverser une partie des recettes du film au WWF.

Marcel a eu la chance de rencontrer Jean-François Camilleri, fondateur et directeur de Disney Nature. Il nous parle de Pollen.

 
 
 
 
 
 
 
+ d'infos: Pollen