Le Japon est semble-t-il décidé à en finir avec le nucléaire. Un an et demi après la catastrophe de Fukushima, Premier ministre Yoshihiko Noda a cette semaine exprimé sa volonté de sortir de l'atome "à moyen ou long terme". Preuve du sérieux de cet engagement, les autorités japonaises travaillent simultanément sur trois plans de sortie du nucléaire d'ici à 2030 : un premier ou l'atome représenterait encore 20 à 25% de la consommation électrique, un deuxième où cette part tomberait à 15%, et un dernier où le nucléaire disparaît purement et simplement. 

Il faudra quand même faire vite pour trouver des solutions de remplacement crédibles et surtout propres, parce que si le nucléaire est remplacé par des énergies fossiles, le Japon n'aura que peu avancé, voire pas du tout. La solution ? Les énergies renouvelables évidemment, mais ce n'est pas nous qui décidons…