Marithée et François Girbaud sont à l'origine d'une initiative fashion et écologique.

Ce couple de stylistes célèbres dans le monde entier (souvenez-vous de ce détournement de "La cène" à base de femmes nues, censuré un peu partout) innove avec une collection de jeans délavés. Où est la nouveauté ? Dans le processus de délavage.

Les jeans peuvent se délaver de différentes manières. Avec du sable tout d'abord, même si la technique est dangereuse pour les ouvriers qui l'utilisent et provoque de graves maladies respiratoires. Avec de l'eau ensuite. Un jean se délave au fur et à mesure des passages en machine. Ces passages sont faits avant que le jean n'arrive dans les rayons, avec un gaspillage d'eau conséquent.

Save wtaer Le couple Girbaud, qui avait déjà créé le procédé "stone wash" pour délaver les jeans dans les années 60 avec des pierres et de l'eau, innove à nouveau avec le Watt-wash. Les jeans sont délavés grâce à un processus révolutionnaire au rayon laser. Finies les maladies respiratoires des travailleurs des pays pauvres, et finie l'utilisation abusive de l'eau. En effet, grâce à la technique de Watt-wash, l'économie d'eau pour le délavage d'un jean serait ni plus ni moins de 97,5%. Autant dire que c'est une avancée colossale.

En plus de cela, le jean délavé grâce au procédé Watt-wash est confectionné dans une toile bien plus résistante que la toile classique, issue de longues années de recherches. La durée de vie du jean est allongée, et donc son empreinte écologique s'en trouve améliorée.