Mais que devient donc Allain Bougrain-Dubourg depuis qu'il n'est plus à la télé ?

Quand il ne répond pas à des interviews pour des médias prestigieux comme le nôtre, il est président de la LPO, la Ligue de protection des oiseaux. Et c'est en tant que président de la Ligue qu'il a mené, comme chaque année ou presque avec une vingtaine de militants, une action dans les Landes.

Quel genre d'action ? Le genre d'action qui vise à faire respecter la loi. Les pinsons, ces petits oiseaux migrateurs, sont une espèce protégée, mais cela n'empêche pas certains propriétaires locaux de les chasser, en déposant dans les champs de petites cages (les "matoles") dans lesquelles les oiseaux finissent par se prendre sans espoir d'en sortir. Bien qu'interdite par les textes, les coupables invoquent une tolérance locale qui serait garantie par la préfecture.

Le face à face entre Allain Bougrain-Dubourg et ses alliés de la LPO d'un côté, et les braconniers et les chasseurs de l'autre, a été tellement tendu que des vigiles ont dû s'interposer entre les deux camps. Suite à cet épisode un peu houleux, les chasseurs landais en ont profité pour rappeler la promesse faite par le Ministère de l'Ecologie de leur accorder une dérogation sur cette chasse traditionnelle. A ce jour, ils attendent encore une réponse…