Et si on pouvait récolter du miel sans quitter son salon ?

Depuis quelques années, les abeilles disparaissent. Les explications sont nombreuses, de l'introduction du frelon asiatique qui dévore des colonies entières à la multiplication des pesticides qui déciment l'espèce, mais le résultat est là : les populations déclinent. Cependant, bizarrement, les abeilles reprennent le pouvoir dans les villes. Là-bas, les engrais utilisés sont moins chimiques qu’à la campagne, et la diversité des fleurs à butiner pour les insectes est bien plus grande que les monocultures des terres agricoles. Autant d'atouts favorables à leur renaissance.

Dans ces conditions, il n'est désormais plus interdit aux citadins de posséder leur propre ruche. Mais tout le monde n'a pas de terrasse panoramique pour accueillir le petit édifice. C'est là qu'arrive Philips, dont les équipes ont designé une ruche d'intérieur. Oui : une ruche d'intérieur. Le principe est simple : une structure alvéolée prête à accueillir le miel des abeilles est mise sous une bulle de verre, fixée à un mur ou une fenêtre à l'intérieur de votre appartement. Un trou permet à la ruche d'être reliée à l'extérieur et aux abeilles de venir y nicher, sans jamais entrer dans votre chez-vous, puisqu'elles restent à l'intérieur de la bulle de verre. Vous suivez toujours ? Au bas de la structure, une petite ficelle, qui, quand on la tire, enfume l'intérieur de la ruche. Les abeilles sont alors soit engourdies, soit forcées à quitter les lieux, et permettent ainsi la récolte de miel.

Dès que ce petit bijou est en vente (s'il l'est un jour, d'ailleurs), il permettra à tout citadin de produire son propre miel. Parce que le miel des villes est peut-être très bon, mais il peut surtout être très cher. Le miel produit par les ruches sur le toit de l'opéra de Paris par exemple est vendu au prix de 120€ le kilo…