Depuis samedi dernier et jusqu'à dimanche prochain, nous sommes dans la semaine européenne de réduction des déchets.

Si nous avons en France des campagnes régulières sur la nécessité de réduire nos déchets, il n'est pas certain qu'il en soit de même chez nos voisins européens. La campagne actuelle "réduisons nos déchets" indique que chaque français produit 390 kg d'ordures ménagères par an. Et si l'on s'intéresse aux ordures municipales, on arrive à 543 kg par an et par habitant en 2008 (source Eurostat). A l'échelle de l'Europe, cela représente 524 kg d'ordures municipales. Et pour un bon élève Belge qui en produit 493 kilos, un cancre Danois en produit 802 (record de l'UE).

Sur ces milliards de tonnes de déchets (nous n'avons pas fait le calcul, mais libre à vous de le faire, sachant que l'UE compte environ 500 millions d'habitants. Et interdiction de copier sur le voisin.), 40% environ sont recyclées ou compostées. Mais le reste ? Réduit en miettes, incinéré, entreposé dans des décharges sur le continent ou expédiés dans les pays pauvres, on ne sait pas exactement.

Pour cette semaine de réduction des déchets, la deuxième d'un plan de 3 ans qui nous emmènera en 2011, l'Europe mobilise les citoyens, les associations, les scolaires, ou les entreprises pour mener des opérations de sensibilisation. 2670 actions dans 14 pays de l'UE avaient été recensées en 2009. Combien cette année ?

 

+ d'infos : www.ewwr.eu

On profite de l’occasion pour mettre en avant un site internet créé par des citoyens et dénonçant l’évolution inquiétante des déchets dans la ville de Marseille. Appelé www.merdeinmarseille.org, ce site permet aux habitants de la cité phocéenne de publier les photos de leurs rues défigurées par les ordures non ramassées, et d’alerter les pouvoirs publics sur un problème aussi bien environnemental que sanitaire.