Kylie Kwong. Un nom qui ne vous dit sans doute pas grand chose. Pourtant, cette australienne est aussi connue là-bas que Marc Veyrat ou Alain Ducasse dans nos contrées. La mèche est vendue : Kylie Kwong est un chef cuisinier. Le chef du restaurant Billy Kwong à Sidney.

D'origine chinoise, Kylie semble avoir compris que pour exister dans le domaine de la cuisine, il faut aussi occuper le terrain des médias : un premier livre de recettes publié en 2003, un second en 2006. Et comme de par hasard, la sortie de ses livres a coïncidé avec la diffusion d'une série consacrée à Kylie, aussi bien en Australie qu'aux Etats-Unis. Si vous ne vous rendez pas compte, c'est un peu la Joël Robuchon australienne…

Mais alors pourquoi parler d'un chef cuisinier qui exerce à des milliers de kilomètres, et qui en plus n'a pas besoin de publicité ? Tout simplement parce qu'au restaurant Billy Kwong, on a choisi de cuisiner uniquement des ingrédients biologiques. Elle se définit elle-même comme "l'avocate de la durabilité et de la nourriture éthique", et tendait vers cette orientation biologique dès l'ouverture de son restaurant, orientation concrétisée en 2005.

Les ingrédients sont bio, et cultivés localement. Qu'il s'agisse de fruits, de légumes, de volailles, de viandes rouges, de nouilles, des huiles et sauces qui accompagnent tout cela, tout est irréprochable. Le thé et le chocolat quant à eux sont issus du commerce équitable. Le restaurant lui-même a été le premier de sa région à avoir été déclaré "climate friendly" (aux émissions de CO2 réduites). Propre jusqu'au bout.

Comme chez MarcelGreen nous sommes plutôt gentils, nous vous mâchons une partie du travail : le prix d'un repas pour une personne chez Billy Kwong est d'environ 100 dollars australien, soit 75€. Ajoutez à cela les 2000€ du vol Paris-Sidney A/R, et vous n'aurez qu'à débourser 4000€, plus les frais d'hébergement sur place, pour avoir la chance de goûter à la cuisine de Kylie. Ca vaut peut-être le coup, réfléchissez-y.