Voici venir la tablette tactile qui se recharge avec les doigts.

Souvenez-vous, on vous a déjà parlé de la piézo-électricité. Une électricité produite à partir d'énergie mécanique. La ville de Toulouse avait expérimenté un trottoir exploitant cette technologie, et l'Inde prévoyait de se doter d'un stade alimenté grâce à cette source. Aujourd'hui, nous vous présentons un projet à une échelle bien plus petite que celle d'un stade : une tablette tactile.

Imaginez un peu : un de ces engins qui se recharge simplement grâce à la pression exercée par vos doigts sur l'écran. Et comme l'écran d'une tablette tactile remplace le clavier d'un ordinateur, ça en fait de l'énergie. Avec-vous déjà essayé d'évaluer le nombre de fois que vous tapez sur votre clavier ? Non ? Et bien certains chiffres montrent que l'on peut taper jusqu'à 10 000 fois par jour sur sa tablette. Quand on y pense, ce chiffre n'est pas si énorme : quelques recherches internet, quelques mails envoyés par-ci par-là et on peut très vite atteindre voire dépasser ce total. Un exemple simple : déjà plus de 1000 signes pour cet article.

En tout cas, un film nano piezoélectrique (c'est le nom de la chose) placé entre l'écran et la batterie permet à vos petits doigts d'alimenter cette dernière, pour une tablette écologique, baptisée Ecopad. Par contre, il faudra encore patienter : un prototype de l’objet a été présenté lors d'un concours de design. On est encore loin de la production en chaîne et de la commercialisation près de chez vous...