Avant d'être entièrement recouverte de peinture bio, la Tour Eiffel a apporté sa pière à l'édifice de Earth Hour en se laissant éteindre samedi dernier par Chantal Jouanno, Secrétaire d'Etat à l'écologie.

L'écologie s'est trouvée un ambassadrice de charme ce weekend... En quelques jours, la Tour Eiffel s'est faite remarquée à 2 reprises pour son engagement écologique!

Samedi soir d'abord, en se laissant éteindre pendant 5 minutes symboliques par Chantal Jouanno et en renoncant à son scintillement de 21h en soutien à l'opération mondiale Earth Hour. La vieille dame a d'ailleurs été imitée par 200 monuments parisiens et plus de 1000 villes en France! Une mobilisation dont l'impact a été ressentie par EDF qui a mesuré une baisse de la consommation d'éléctricité en France d'un peu plus de 1%.

Mais à peine était-elle rallumée que la Tour Eiffel annonçait qu'elle se refaisait une beauté. Pour la 19ème fois et comme tous les 7 ans de puis sa construction, la Tour sera repeinte cette année. De quoi occuper 25 peintres pendant 1 ans!

C'est la société Jotun qui a été sélectionnée pour abattre ce travail de titan et cette année, elle a ajouté une spécifité au projet en recommandant une peinture écologique à l'eau. Bonne idée quand on sait que plus de 50 tonnes de peintures sont nécessaires pour recouvrir le monument et que l'érosion en répandra les 3/4 dans l'air avant la pose de la prochaine couche dans 7 ans!

A 120 ans, on peut dire que la Vieille Dame fait preuve d'un joli modernisme!