Après l'interdiction des OGM souhaitée par Stéphane le Foll, ministre de l'Agriculture, c'est au tour de Nicole Bricq, la ministre de l'Ecologie qui a succédé à NKM, d'annoncer sa première mesure : l'instauration d'un baromètre de la biodiversité en France. Ouvert mardi, l'Observatoire présente les travaux de l'Observatoire de la biodiversité. Premières observations, 18% des espèces métropolitaines et 22% des espèces d'Outre-Mer sont éteintes ou menacées. Des chiffres qui sont appelés à évoluer en fonction des stratégies de protection de la faune et de la flore, pour lesqelles l'Etat a tout de même consacré 1,7 milliards d'euros en 2009.