Zéro déchet et zéro impact pour cette machine à laver les couches très écolo.

Avoir un bébé, c'est génial. Du bonheur par-ci et des éclats de rire par-là. Sauf qu'élever un bébé, ce n'est pas qu'une partie de rigolade, et les tâches ingrates des parents ne se comptent plus. La pire d'entre elles ? Le changement des couches. On parle là d'une tâche exécutée dans un environnement hautement hostile, voire toxique, et pas seulement pour l'odorat des parents. En effet, la nature paie aussi le tribut de la couche jetable : rien qu'en France, 3 milliards de ces couches sont produites chaque année, produisant 351 000 tonnes de déchets annuels. Chacune d'entre elles mettrait 200 à 500 ans à se décomposer si elle n'était pas prise en charge dans des filières spéciales. C'est trop. Beaucoup trop.

Les couches lavables connaissent d'ailleurs un net regain d'intérêt depuis quelques années, mais le problème des couches lavables, c'est qu'il faut les laver. Entre le lavage à la main parfois recommandé mais que personne n'a vraiment envie de faire (on ne juge pas, au contraire : on comprend), et le lavage en machine qui risque de "contaminer" d'éventuels autres vêtements, les solutions pour apporter des couches propres à bébé ne sont pas ragoûtantes.

Arrive alors Swish, le système écologique de lavage de couches imaginé par des designers (et donc indisponible sur le marché) : une petite machine à laver, transportable, uniquement consacrée au lavage des dessous de bébé, et alimenté en énergie grâce aux panneaux solaires qui ornent son profil. A l'intérieur, le système nettoyant combine les avantages des deux grands types de lavage que l'on retrouve sur la planète : un axe vertical et un axe horizontal. Pas besoin de lessive pour cela, des noix de lavage naturelles suffisent pour rendre leurs blancheur aux vêtements salis par le petit dernier.

Et les eaux de lavage, vous en faites quoi ? Eh bien les eaux de lavage, vous pouvez vous en servir directement pour arroser votre sapindus, cet arbre qui produit les noix de lavages sus-citées. Aucun produit chimique, aucun déchet, aucune pollution, aucun impact sur l'environnement. Pas mal, n'est-ce pas ?