C’est pour traverser l’Australie que cet étrange camping-car électrique sera construit.

 

Les vacances scolaires d'été vont encore durer quelques petites semaines. Dès la mi-septembre, retour à l' école pour les plus jeunes, et retour au travail pour les parents (si ce n'est pas déjà fait). En attendant, certains d'entre vous sont peut-être sur les routes, ou sur le point de partir, au volant de leur camping car favori. Un moyen de transport qui connaît un succès toujours constant en France, où 200 000 de ces véhicules sillonnent les routes. Mieux : Daniel Guichard, star de la chanson française et de radio Nostalgie, s'est mué en ambassadeur du véhicule (Véridique : http://www.ladepeche.fr/article/2012/02/21/1288456-guichard-revient-en-camping-car.html). 
 
Cependant, avec 3,5 tonnes, ceux-ci nécessitent souvent de bonnes doses de gasoil pour pouvoir avancer. Si ce temps du camping car polluant était révolu ? En tout cas, c'est ce que semble penser David Garryd Howells, lui qui a imaginé le (petit) camping car du futur.
 
En plus d'un design qui sent bon les films de science-fiction, le Walamai Outback Explorer sera équipé d'un moteur électrique qui, si nous ne disposons pas de chiffres clés comme ceux de son autonomie ou de son temps de charge, devrait être suffisamment puissant pour pouvoir explorer l'Australie en 2025. Car c'est pour accomplir cet étonnant voyage que M. Howells l'a imaginé. Vous vous demandez peut-être où se situe le "coin couchette" à la vue des premières photos : notre homme a tout simplement pensé intégrer une tente gonflable à son véhicule. Une tente gonflable que l'on ne voit pas, donc. 
 
Et pour venir alimenter les appareils électriques, le concepteur mise encore sur les énergies renouvelables puisque c'est une éolienne d'appoint qui fournira du courant vert à cet étrange attelage. Pour le voir en action, rendez-vous dans 13 ans… à l'autre bout du monde.