Les jardiniers en herbe ont désormais leur propre réseau social : Grow the Planet. Découverte.

Envie de vous lancer dans votre petit potager ? Ou de transformer votre balcon en oasis de verdure ? Seulement, vous ne savez vraiment comment faire… Quand planter ? Faut-il arroser beaucoup ? Souvent ? Autant de questions auxquelles Grow The Planet apporte ses réponses. Grow The Planet, c'est le premier réseau social du monde qui ne regroupe que des jardiniers.

Première étape, l'inscription. Avec les pratiques de l'internet moderne, vous vous retrouvez instantanément géolocalisé sur une carte du monde. Le service semble cependant ne pas être tout à fait au point, puisqu'il nous situe en plein jardin des Tuileries, à Paris. Admettons…

L'utilisateur entre ensuite les caractéristiques de son jardin, du plus modeste au plus grand : terre ou pots, balcon ou jardin, le temps à lui consacrer, l'orientation par rapport au soleil, les dimensions… La variété des paramètres est étonnante et l'on se précipite à l'étape suivante.

Puis, vous organisez votre jardin virtuel à l'identique de votre "vrai" jardin : disposition des pots ou des plants, espèces cultivées, avancée des pousses… Grâce à toutes ces données entrées dans votre profil, ainsi qu'à la géolocalisation qui donne accès au réseau aux données météo locales, les conseils commencent, sur la fréquence d'arrosage ou la récolte. Un véritable professeur de jardinage, mais qui reste virtuel. En plus de tout cela, une véritable petite encyclopédie des bonnes pratiques de jardinage est accessible sur le site. Pas de panique, donc.

Enfin, pour achever de donner une dimension humaine au projet, vous pouvez dénicher les utilisateurs près de chez vous, entamer les discussions pour faire quelques échanges réels : vous produisez trop de tomates, un membre du réseau qui habite à 15 kilomètres de chez vous produit trop d'aubergines ? Quelques messages échangés, et le tour est joué, chacun pourra cuisiner sa propre ratatouille !

L'utilisation du site (encore en version bêta) est évidemment gratuite, affiche de nombreuses similitudes avec Facebook (les notifications notamment) et présente quand même un petit défaut : fondé de l'autre côté des Alpes, il n'est pour l'instant accessible qu'en Italien ou en Anglais. 

www.growtheplanet.com