Depuis ce mercredi, petits et grands peuvent aller au cinéma pour voir Le Lorax, le film d'animation du moment. Une fable écologique, aussi.

L'histoire du film est difficile à résumer. En quelques mots, disons qu'un vieil ermite responsable de la déforestation des environs de Thneedville raconte à Ted, le héros, la légende du Lorax, protecteur de ladite forêt. Ted, pour conquérir le coeur d'Audrey, sa dulcinée amoureuse de la nature, n'a alors plus qu'une idée en tête : refaire pousser des arbres. De vrais arbres. Car à Thneedville, le sol est peint en vert pour simuler l'herbe, et les arbres sont gonflables et en plastique. O'Hare, le magnat local qui a fait fortune en vendant de l'air pur en bouteilles, veut empêcher tout retour de la nature dans sa ville, toute production naturelle (et gratuite) d'air pur, pour continuer à prospérer. 

Si les adultes trouveront leur compte au détour de quelques plaisanteries ou trouvailles graphiques, les enfants devraient eux adorer l'ensemble : entre les arbres qui ressemblent à des barbe-à-papa, le bestiaire très fourni et le Lorax, adorable bestiole orange à la moustache démesurée, il y a de quoi faire. Et puis le message écolo qui est dispensé au long des 1h20 de métrage est aussi instructif qu'amusant. Tant qu'à faire…

Pa ailleurs, signalons que s'il est inconnu chez nous, le Lorax est un personnage bien connu aux Etats-Unis, héros de livres écrits par "Dr Seuss", génial créateur du Grinch et du Chat chapeauté, qui ont eux aussi eu droit à leur adaptation ciné. Et puis enfin, soulignons que ce film a été intégralement réalisé en France, par la petite équipe déjà à l'origine de "Moi, moche et méchant". Bon boulot, les gars !

Le Lorax devrait rester à l'affiche encore quelques semaines près de chez vous.