Le raccourcissement des filières d’approvisionnement, Vous l’avez sans doute remarqué, a une sérieuse tendance à se développer. Cette pratique consiste pour le consommateur à “zapper” autant que possible les circuits traditionnels de distribution, les marges excessives, et les transports qui vont avec.

Qu'est ce que le panier paysan ?

Les AMAPs en sont l’exemple ultime, où le consommateur se fournit directement chez le producteur. A côté de ces AMAPs, d’autres alternatives efficaces aux grandes surfaces existent.

L'idée qui nous intéresse ici est celle d'Alexis Fiorucci. Se rappelant des bons petits plats qui lui cuisinait sa maman, et cuisinant aujourd'hui pour ses propres enfants, l'envie et le besoin de saveurs et de produits authentiques se sont faits ressentir. Il a donc lancé lepanierpaysan.com, qui permet d'apporter directement à l'internaute des produits fermiers de nos terroirs, frais et de saison. Et des produits issus de l'agriculture locale évidemment. Ainsi, en vous rendant sur le site, vous remarquerez d'abord que la France entière n'est pas concernée par la livraison de ces paniers paysans. Dans certaines régions, l'absence de contacts rend impossible, pour l'instant, la mise en place du système. Pour les zones où le service est accessible, vous constaterez que certains produits ou paniers ne sont pas disponibles partout, volonté de proposer des produits locaux oblige. Différentes combinaisons de produits sont accessibles, et certains paniers aux noms mystérieux (Goûtez le Vaucluse, le panier de Saint-Fiacre...) pourraient éveiller votre curiosité.

Le panier paysan arrive dans les bureaux de MarcelGreen. Récit.

L’arrivée d’un panier paysan fait un effet bœuf. Rendez-vous compte, vous êtes au travail, dans votre petit bureau, attendant patiemment que le livreur sonne pour vous livrer votre panier (carton). Vous savez qu’il doit arriver d’un moment à l’autre, c’était écrit dans le mail de confirmation de votre commande. Vous avez prévenu vos amis gastronomes, leur garantissant un diner paysan d’exception pour ce soir, vous n’avez pas le droit à l’erreur.

Le livreur arrive, ponctuel, souriant et cravaté (c’est notre premier livreur à cravate !). Dans ses mains, un carton immense, imposant, froid. Une fois passée la petite déception de ne pas avoir un vrai « panier » mais un vulgaire carton, on est vite surpris par le poids du carton : un bœuf entier se cacherait-il dans ce panier ?

IMG_7454 Ensuite c’est l’émotion. Certains ont bombé le torse, faisant mine de rien, d’autres ont craqué devant tant de nourriture, beaucoup y sont allés de leur petite larme. Car ce n’est pas un carton comme les autres, c’est un marché de village tout entier que vous avez devant vous. Ici la fromagerie, là l’épicerie, la boulangerie n’est pas en reste et comme toujours, poissonnerie et boucherie se serrent les coudes au fond à droite. Ce n’est que de la nourriture, mais nous sommes comme des enfants.

Tout y est c’est certain, il ne manque rien à ce magnifique ensemble. Accompagné d’une bonne bouteille de vin bio et d’un petit cahier de recettes pour la semaine, nous sommes parés à partir à la (re)découverte de la nourriture paysanne, la vraie.

Le panier en détails

IMG_7467 Chez MarcelGreen, nous avons eu droit au panier « Goûtez le Vaucluse », plus quelques à-côtés. Intrigués au début, nous devons bien avouer que le choix s'est vite avéré judicieux. Nous nous sommes partagés 500 grammes de haricots verts, un kilo de pommes de terre, des courgettes, aubergines, poivrons, concombres, carottes, tomates, ail, salade et oignons. La quantité et la variété de fruits étaient aussi au rendez-vous avec un potimarron, des poires, des prunes (incontestablement notre coup de coeur : impossible de dire si cela était dû à notre envie de tout goûter sur l'instant ou aux qualités profondes du produit, mais nous les avons englouties en 30 minutes), un quart de pastèque et des pêches.

Et ce n'est pas tout ! Le panier envoie de la protéine animale avec 500 grammes de steak de boeuf gascon, la même quantité de saucisses, deux portions de poisson, et une demie-douzaine d'oeufs. 500 grammes de pain, 200 grammes de fromage, et une bouteille de rouge en plus donnent le bon compte de notre panier paysan. Il y en a pour tout les goûts. Succès garanti.

Idée recette

Si l'envie vous prend vous aussi de commander le panier "Goûtez le Vaucluse", Marcel ne saurait que trop vous recommander une dernière ratatouille avant la fin de l'été… Voici donc quelques conseils pour réussir ce célèbre accompagnement méridional pour 3-4 personnes en utilisant les produits du panier:

  • Découpez 2 oignons en rondelles fines, 3 gousses d'ail en petits morceaux et versez le tout dans une grande casserole avec un fond d'huile d'olive, faites revenir à feu très doux.
  • Pendant ce temps-là, coupez en cubes 2 aubergines, 2 courgettes, 1 poivron, 1 tomate coeur de boeuf et 3 tomates roma. Versez d'abord le poivron dans votre casserole, couvrez et faites mijoter pendant 10 minutes,
  • Ajoutez les courgettes et les aubergines. Comptez encore 10 minutes.
  • Ajoutez enfin les tomates et un peu de persil que vous aurez pris le temps d'émincer.
  • Laissez mijoter encore 20 minutes en remuant de temps en temps pour ne pas laisser accrocher. Soulevez le couvercle, humez le bon parfum du sud… votre ratatouille est prête!
  • Profitez-en, les légumes à ratatouille ne seront bientôt plus de saison…