Au Québec, depuis ce mercredi, un nouveau gouvernement a pris ses fonctions. Le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il n'a pas attendu longtemps avant d'annoncer ses premières mesures : la fermeture de l'unique centrale nucléaire de la province francophone, et le maintien du moratoire sur l'exploration et l'exploitation des gaz de schiste.

"Je veux que ce geste devienne un symbole pour le Québec, pour l'environnement et le bien-être des générations futures" a déclaré Mme Marois, qui occupe la fonction de premier Ministre de la province. Une décision bienvenue et courageuse, dans un Canada où l'exploitation industrielle des gaz de schiste et autres sables bitumineux fait régulièrement scandale.