Au 1er janvier 2012, fini de rigoler pour les entreprises les plus polluantes du Québec ! La belle province, désireuse de réguler au mieux son impact écologique en matière d’émissions de gaz à effet de serre, a décidé de lancer son propre marché carbone. 

Les entreprises les plus émettrices auront un an pour s'adapter au système d'échanges de quotas et remplir leurs objectifs. Le quota de CO2 sera de 15 dollars canadiens, soit 11 €, ce qui placera le Québec devant les Etats-Unis, et même devant l'Europe. De plus, le prix augmentera progressivement, jusqu'à 25 dollars en 2020, et 90 % des quotas seront vendus aux enchères, et non distribués gratuitement aux entreprises, comme auparavant.