Voilà une dépêche de l'AFP qui peut faire sourire. Encore que… Parmi les conséquences inattendues du réchauffement climatique, en voici une qui pourrait truster les places sur le podium : si les températures continuent d'augmenter, la zone d'influence de la mouche tsé-tsé va s'agrandir. La mouche tsé-tsé, c'est cet insecte qui transmet à l'homme la maladie du sommeil. Les régions où la mouche sévit actuellement (en Afrique de l'Est) pourraient devenir trop chaudes pour l'insecte, qui gagnerait alors de nouveaux territoires parmi lesquels l'Afrique du Sud. Les chercheurs américains à l'origine de l'étude estiment ainsi que "40 à 77 millions de personnes de plus pourraient attraper la maladie en 2090". Inquiétant.