Ca se passe de l'autre côté des Alpes : un club de foot dont l'économie repose sur l'énergie solaire.

C'est le site Sofoot.com qui nous apprend la nouvelle. En Emilie-Romagne, plus précisément dans la ville de Ferrara, un dirigeant d'un club de foot local a décidé de miser sur le solaire pour aider son équipe. Et son équipe, c'est le club de SPAL, qui évolue en troisième division italienne. Comme beaucoup d'équipes de ce niveau, les fins de mois sont difficiles, alors le club a décidé de prendre le taureau par les cornes.

Première étape : investir 3 millions d'euros pour acheter un terrain de 300 000 mètres carré en banlieue de Ferrara. Un ancien site d'enfouissement, proche d'une autoroute, difficile à valoriser.

Deuxième étape : obtenir le soutien des banques pour un autre investissement de 50 millions d'euros, qui aboutira à la pose, sur ce terrain vague, de 63 000 panneaux solaires, d'une puissance totale de 14 mégawatts.

Troisième étape : vendre l'électricité ainsi produite à ENEL, l'EDF italien. Les droits d'exploitation sont signés pour 25 ans, avec 5 ans renouvelables. Le bénéfice attendu pour le club sera alors de 1 à 2 millions d'euros par an. Ou quand l’écologie permet au football de vivre. Ne leur reste plus qu’à apprendre à moins tricher et à nous rendre la Coupe du Monde volée en 2006, et on pourra les féliciter chaleureusement pour cette initiative.

Démarrage de la centrale solaire en 2012.