Une société française remet au goût du jour le transport de marchandise par voie maritime, mais à la voile !

Plus qu’un moyen de transport durable et respectueux de la nature, La Compagnie de Transport Maritime à la Voile (CTMV) annonce même un nouvel art de vivre.

Voici les engagements de cette société pas comme les autres :

- Considérer les enjeux écologiques comme une priorité commune et à faire de la France un pays exemplaire en matière de développement durable.

- Faire naviguer leur flotte au minimum à 75% du temps à la voile, dans les règles de sécurité reconnues internationalement. Pour toutes les manœuvres irréalisables à la voile : à utiliser un carburant propre qui ne rejette pas de CO² dans l’atmosphère.

- Utiliser dans la construction de ses navires les matériaux et les process les plus respectueux de l’environnement, dans le respect des normes de sécurité en vigueur.

- Faire de la lutte contre les changements climatiques et la préservation de la biodiversité, les déterminants majeurs de sa mission d’armateur.

- Mettre en place les outils économiques, juridiques, technologiques et éducatifs pour adapter son activité en fonction des exigences écologiques et sociales actuelles et futures.

On parle de plus en plus de cette nouveauté, de cette « invention » : La Compagnie de Transport Maritime à la Voile (CTMV) a créé la première flotte de navires marchands à voile. Mais il ne s’agit pas d’une invention, plutôt d’une mise à jour moderne des moyens de transport existant depuis les premières créations de bateaux.

En revanche, il s’agit d’un véritable phénomène de société, d’une belle prise de conscience écologique, couplée d’une belle audace entrepreneuriale. Car nul doute que ce genre de fret est en rupture par rapport au marché actuel du transport marchandise.

Il a donc fallu trouver des clients « patients », et la CTMV s’est naturellement tournée vers les producteurs de vins, qui les premiers ont donc refait confiance au transport à voile pour transporter leurs marchandises.

Les irlandais ne s’en doutent pas, mais une bonne partie du vin français qu’ils consomment leur est parvenu par voilier.

Enfin, pour découvrir en image cette entreprise qui décide de prendre son temps mais de laisser moins de trace, voici un reportage qui leur a été consacré : 

 


CTMV sur France 3 Littoral du 5 avril 2008
envoyé par CTMV

 

CTMV, via Le Blog Les Inventeurs 

Le Belem

Crédit photo : Jean Christophe L’Espagnol