A première vue, difficile de deviner ce qui se cache derrière les lignes aériennes de Leaf, la nouvelle création du designer Yves Béhar. C’est en déployant la partie supérieure de cette lampe de bureau High-tech que tout s’éclaire… Et encore, vous n’êtes pas au bout de vos surprises…

Avec cette nouvelle création éditée par Herman Miller, Yves Béhar dit avoir voulu « créer une nouvelle expérience de la lumière ». Une lumière qu’il a souhaité réglable en intensité, mais aussi en « température » en un simple glissement du doigt sur la paroi tactile du socle. La structure « organique » de la lampe est également largement modulable grâce aux mouvements de la lame supérieure. En un léger mouvement « iPhonesque », Leaf vous permet donc de passer d’un éclairage fonctionnel de bureau à une atmosphère de salon chaleureuse.

Mais l’autre visage de Leaf, c’est son design écologique. Car toutes les prouesses de cet Objet Lumineux Non Identifié sont rendues possibles grâce à ses 20 diodes électro-luminescentes. Celles-ci ont une durée de vie de 100,000 heures et ne consomment que 8 à 9 watts, soit 40% de moins que des ampoules à économie d’énergie (celles-là même qui consomment déjà 80% de moins que les ampoules à incandescence traditionnelles !). Leaf intègre même un système breveté de dissipation de chaleur qui résout le problème de refroidissement des LEDs.

Le choix des LEDs s’inscrit dans la logique environnementale initiée chez Herman Miller par le programme « Design for Environment ». Un programme qui s’intéresse également à la conception des produits et à leur fin de vie. Ainsi, les composantes en acier de Leaf contiennent 25% de matériaux recyclés et sont recyclables à 100%. Les pièces en aluminium sont entièrement recyclées et recyclables et les parties plastique sont marquées afin d’en faciliter le tri et le recyclage. Au total, Leaf est recyclable à 95% et intègre 37% de matériaux recyclés.

Mais ce design ingénieux tant pour son ergonomie que pour son impact écologique a un prix… Et quel prix ! Leaf est disponible dans de nombreux points de vente en France pour la somme modique de 575 euros… décidément cette écologie là n’est pas celle de Monsieur Toutlemonde !

 Les images de Leaf: