Cela fait des mois qu'on en entend parler. Mais cette fois, c'est fait, le Gouvernement se jette à l'eau et lance un appel d'offre pour le développement de l'éolien français : 600 éoliennes réparties sur 5 sites dans l'Atlantique et la Manche d'ici à 2015, qui devraient arriver à produire 1,7% de l'électricité française, soit 3000 mégawatts. 

L'investissement représente 10 milliard d'euros, et suscite la convoitise des gros producteurs d'énergie susceptibles de répondre à cet appel : parmi eux Vestas, Eon, Siemens, EDF, GDF-Suez, Bouygues, Vinci, Alstom, Areva, dont certains envisagent déjà de s’associer pour faire face à l’ampleur du travail. 

Une avancée certaine pour les énergies renouvelables, bien que des voies opposées dénoncent ces projet industriels au rapport rentabilité/prix discutables, et que les pêcheurs s'inquiètent des conséquences de telles installations sur la biodiversité marine.