Créer un poisson de la couleur que l'on souhaite en laboratoire, pour prélever sa peau et en faire des chaussures, c'est désormais possible. Et ça inquiète.

On se souvient d'une nouvelle qui avait fait du bruit il y a quelques mois : des chercheurs envisageaient de créer un hamburger dont la viande aurait été produte intégralement en laboratoire, à base de manipulations génétiques. Demain, nos chaussures seront peut-être elles aussi issues du génie génétique.

A l'origine pourtant, l'idée n'est pas forcément mauvaise, puisqu'il s'agissait de faire des chaussures en récupérant la peau des raies, ces étranges poissons de la famille des requins. Après tout, les ailes de raies sont consommées, alors pourquoi ne pas récupérer la peau des animaux comme on le fait avec le cuir des vaches ?

Le premier arguemnt à opposer à une telle pratique, c'est le risque de disparition de certaines espèces de raies, notamment en Méditerranée où 40% de ces animaux seraient menacées, selon un rapport de l'UICN daté de 2010. Les responsables de "Rayfish footwear" pourront toujours répondre que les poissons qu'ils utilisent ne sont pas prélevés dans la nature, mais élevés dans leurs installations en Thaïlande. Admettons.

Le second argument à opposer au projet "Un poisson, une chaussure", c'est la prise en compte de l'éthique. L'entreprise à la base du projet propose en effet aux internautes/clients de d'abord choisir la couleur de leurs futures chaussures. Une fois le choix et le paiement effectués, les généticiens de Rayfish Footwear se mettent au travail et créent de toutes pièces un poisson à la robe de la couleur demandée. Après huit mois passés dans la ferme d'élevage thaïlandaise, la raie est tuée, sa peau prélevée, et vos chaussures confectionnées. Si vous aviez peur des OGM, les pratiques de cette marque vont carrément vous effrayer.

Néanmoins, les "RayFish" ne devraient pas envahir nos rues de sitôt, une paire de ces sneakers coûte pour l'instant 15 000 dollars, de la "création" du poisson à l'achat des chaussures. Et puis prenons un peu de hauteur: la science n'a-t-elle pas d'autres priorités que de créer des animaux 100% génétiques simplement pour faire quelques paires de pompes pour une poignée de personnes fortunées ? En pensant simplement à quelques maladies qui déciment des population entières, en France ou ailleurs, on se dit quand même qu'on tient là la palme de la futilité scientifique...

+ d'infos : www.rayfish.com