Pour inciter ses concitoyens à trier leurs déchets, les dirigeants de la région Bruxelles-Capitale ont décidé de prendre le taureau par les cornes.

Dans la capitale Belge et les communes environnantes, c'est une police d'un nouveau genre qui a vu le jour. Une police qui pourrait devenir emblématique du territoire, à l'instar de la police montée canadienne ou des carabiniers italiens. Et cette police, c'est... la police des poubelles !

Qu'est-ce qui se cache derrière ce nom peu flatteur ? Rien de moins qu'une brigade de 25 agents, dont le rôle est de vérifier que les Bruxellois et leurs voisins trient correctement leurs déchets. Cette brigade a vu le jour au début de l'année 2010, pour accompagner la mesure rendant le tri des déchets obligatoire dans la région.

Cette brigade a le droit de mettre le nez dans les poubelles des habitants déposées sur le trottoir. Et ce n'est pas qu'une image. Ces "Experts Bruxelles" peuvent y trouver des indices (courriers jetés...) qui les font remonter à la personne fautive.

Tout l'intérêt de cette police verte, c'est qu'elle a le pouvoir de sanctionner les contrevenants. Si une erreur est constatée, la personne concernée reçoit un courrier d'avertissement, une fois. Et une seule. Si une deuxième erreur est constatée, alors la sanction tombe : une amende pouvant aller de 65 euros (en cas d'erreur basique) à 62500 euros (si la présence de produits dangereux comme l'amiante est constatée dans les sacs).

Si vous êtes un Belge trafiquant d'amiante, vous avez du soucis à vous faire. Sinon, un petit geste citoyen quotidien suffira pour que tout se passe bien.

Lien utile : le site de Bruxelles Propreté