La marque Italienne Replay marque un point dans la course au jean écologique en lançant la gamme "Just add water" dont la teinture a nécéssité 3 fois moins d'eau qu'un jean traditionnel.

Passez en revue votre famille, vos amis, vos collègues. Allez-y cherchez bien. Connaissez-vous quelqu’un qui ne porte pas de jean ? Jamais ? Même pas pour bricoler ? Si oui, vous êtes un spécimen rare. Sinon, vous comprendrez aisément pourquoi l’impact du jean sur la planète est si colossal !

Tout le monde en a au moins un et pourtant, sa production est un désastre écologique !

Sa matière d’abord. Le coton est la culture la plus polluante de la planète. Enorme consommatrice d’eau, elle utilise également 25% des pesticides dans le monde pour seulement 2,5% des surfaces cultivées.

Son traitement ensuite. La transformation du coton en toile de jean, sa teinture, son délavage ont recours à des substances peu recommandables comme les métaux lourds ou les teintures synthétiques. Cette étape est également très grande consommatrice d’eau... encore et toujours !

Face à ce triste constat, les marques réagissent. Aux avant-poste, les « pure player » écologiques comme Machja, Switcher ou Ideo qui ont été les premiers à intégrer le coton issue de l’agriculture biologique. Toujours consommateur d’eau, sa culture exclut tout de même l’utilisation de pesticides et d’engrais chimiques. Une première vague qui a donné des idées aux grandes marques comme Levi’s ou Rika Lewis qui ont sortit leurs gammes Bio.

Mais le coton Bio ne suffit pas, encore faut-il nettoyer le procédé d’ennoblissement ! Là encore, ce sont les marques pionnières du Bio qui montrent l’exemple: En ayant recours à des substances non-nocives, elles parviennent à satisfaire aux critères du label allemand Oeko Tex 100, qui garantit qu’aucune substance utilisée ne nuit à l’homme ou à l’environnement.

replay-justaddwater2 Reste les quantités d'eau colossales utilisées pour la teinture. C’est à ce problème que la marque italienne Replay a choisit de s’attaquer. A l'issu de 3 ans de recherche, elle vient d'annoncer la mise au point d'un procédé de teinture alternatif à l’indigo permettant de diviser par 3 la quantité d’eau nécessaire et de rejeter une eau « propre ».

replay-justaddwater1 Résultat, une collection dédiée, baptisée « Just add Water » composé de T-shirts et de jeans et qui devrait faire son apparition en boutique dès l’automne prochain. Seul regret, la marque ne précise pas encore si la gamme sera en coton biologique ce qui pourrait sérieusement nuire à son impact écologique global.