Une récente étude de Fiat et du BVA révèle l’émergence de nouveaux comportements

chez les automobilistes français…

Les chiffres ont de quoi surprendre. Selon Fiat et le BVA, la sécurité et les émissions de CO2 auraient plus d’importance pour les français que le design ou la puissance dans l’achat d’une nouvelle voiture !

Bien sûr, ces résultats doivent être pris avec précaution. D’abord elle est basée sur des déclarations et non sur des faits. Ensuite, l’application récente du bonus-malus a pesé sur la relation des français à leur auto, comme en témoigne la première place du critère « consommation de carburant ». Mais tout de même, la différence n’est pas maigre. Quand la sécurité et les émissions sont citées comme critère le plus important par respectivement 24% et 15% des personnes interrogées, le design et la puissance ne recueillent que 7% et 3% des suffrages !

Fiat appelle ces conducteurs du troisième type les « neo conducteurs » et les a représenté dans la dernière pub de la Grande Punto. Leur différence va au delà de leurs critères d’achat : 58% d’entre eux n’hésitent pas a se considérer plus  responsables que victimes de la pollution et 54% estiment qu’acheter une voiture c’est  un choix citoyen avant d’être un choix individuel, plaçant ainsi l’environnement au cœur de leurs préoccupations.

Ce phénomène n’étonne pas le sociologue Gérard Mermet a qui Fiat a soumis l’étude. Selon lui, « la voiture est aujourd’hui moins consommée dans son image que dans son usage. La composante identitaire (être soi avec et dans sa voiture) se développe au détriment de la composante statutaire (donner aux autres une image de soi ou de celui qu’on voudrait être). »

Mais l’émergence de ces comportements citoyens n’est pas uniquement due à la morale irréprochable des conducteurs. De nombreux éléments de contexte ont  favorisé le phénomène, à commencer par l’encadrement réglementaire croissant de la conduite. La réduction des vitesses autorisées, du taux d’alcoolémie toléré, la multiplication des radars, plus récemment le dispositif bonus malus… toutes ces nouvelles règles ont contribué a désacralisé la relation à la voiture et à la rendre plus raisonnée. D’où le remplacement de l’ « egomobile » par l’ « ecomobile », une voiture qui rend service sans nuire à autrui ni à l’environnement et pour un cout modique.

Pour savoir quel Néoconducteur vous êtes, Fiat vous propose un petit test sur le site www.neoconducteur.com. Il parait que j'en suis! C'est vrai que je ne suis sans doute pas le pire de mes congénères au volant... Ma voiture est surement plus un espace de vie convivial qu'un moyen de transport super-performant et son impact sur la planète importe plus que son impact sur les passants... Et vous?

 

Teaser de la campagne Neoconducteur:


Article sponsorisé