L'équation est déjà connue : les activités humaines émettent des gaz à effet de serre, l'atmosphère de la planète se réchauffe, et avec elle les océans, ce qui a pour conséquence de faire fondre les glaces aux pôles et finalement de faire monter le niveau des océans. Mais alors que le GIEC pensait que les océans monteraient de 18 à 59 cm d'ici 2100, les experts des Nations Unies ont revu ces estimations à la hausse et parlent maintenant d'une hausse estimée de 50cm à 1,40m pour le siècle à venir. Un pays comme les Maldives, menacé par la montée des eaux, pourrait alors disparaître plus vite que prévu…