La commission des Finances de l'Assemblée nationale a adopté un amendement Qui pourrait bien accélérer la disparition des sacs plastiques en France.

La commission des Finances de l'Assemblée nationale a adopté un amendement qui instaure une taxe de 15 centimes sur chaque "sac en matière plastique à bretelles présenté en rouleau ou en liasse" (sac de caisse) et de 10 centimes sur chaque "sac ou sachet en matière plastique présenté en rouleau et en liasse et destiné à l'emballage des produits alimentaires achetés" (sac pour fruits et légumes)

Cet amendement, qui doit encore faire l'objet d'un vote en séance publique, vise à favoriser l'utilisation de sacs en plastique biodégradables, qui permettent de diminuer les émissions de CO2 de 30 à 75%. Par ailleurs, la faible épaisseur des sacs traditionnels rend leur recyclage pratiquement impossible.