La reine des marques de jeans, Levi's, entame une production d'un jean économe en eau.

Pourquoi ? Tout simplement parce qu'après avoir réalisé une étude sur ce thème, la marque s'est rendue compte que les quantités d'eau utilisées pour son entreprise étaient considérables. Dans le détail, cela donne 49% du volume d'eau total est consacré à la culture du coton, une "dépense" dont elle ne peut malheureusement pas se passer. 47% de l'eau utilisée par le jeans l'est pendant sa "vie". Comprendre pendant que vous le portez et que vous le passez régulièrement à la machine à laver. Ici, difficile pour la marque d'agir auprès du porteur du vêtement, et il lui faut plutôt compter sur les fabricants de lave-linges. Des conseils de lavage sont bien donnés au consommateur, mais cela n'influera que peu sur les volumes d'eau utilisés.

En revanche, là où Levi's peut faire quelque chose, ce sont pendant les phases où le jeans est dans ses usines : la fabrication, la coupe, la couture, les finitions. Dans l'étude publiée par la marque, ces étapes comptent pour 5% de la consommation totale d'eau du produit, soit 42 litres par pantalon, dans cette seule phase finale. Levi's a donc employé les grands moyens : réduction du nombre de lavages en usine, une utilisation de l'ozone lors des passages en machines restants, et des cycles dans les machines à laver à sec optimisés en mélangeant des pierres spéciales. Le résultat de telles décisions ? Une économie d'eau pouvant aller de 28 à 96% (!!!) selon les modèles.

Et pour marquer le coup, Levi's a baptisé sa marque d'un nom qui ne laisse que peu de place à l'interprétation : "Waterless". Les jeans 501, 511 et 514 Waterless seront commercialisés en 2011. La première salve de pantalons, une production de 1,5 millions de produits, économisera à elle seule 60 millions de litres d'eau. Un bon début.