Surfer nue : un moyen efficace d'attirer les regards. Retour d'expérience en Australie...

En Australie, une surfeuse néo-zélandaise fait de plus en plus parler d’elle. Pourquoi ? Parce que pour diffuser un message environnemental, Marama Kake a décidé de surfer… nue ! La jeune femme a en effet adopté la tenue la plus légère qui soit pour attirer les regards et offrir une portée sans doute inespérée à son combat. Sur sa planche, un message on ne peut plus explicite est gravé : « get naked, get sustainable » (« déshabillez-vous, passez au durable »).

Marama Kake semble avoir bien ciblé son public, puisque la communauté des surfeurs qui constate l’évolution des pollutions dans les océans du globe est particulièrement sensible aux messages environnementaux. On citera pour exemple et pour preuve la Fondation Surfrider, un réseau mondial créé il y a près de 30 ans par des surfeurs californiens soucieux de protéger leurs spots de la pollution locale. Et comme sa tenue de surf est la plus écologique qui soit, autant que sa planche le soit aussi. Pour ses sorties, la Néo-Zélandaise de 32 ans utilise même des planches éco-conçues.

Elle n’hésite ainsi pas à chevaucher des alaias, des planches de surf originelles, faites en bois et simplement recouvertes d’une couche d’huile de coco. 100% naturelle, on vous dit. 100% naturiste aussi, remarquez… Tous les moyens semblent bons pour faire parler d’elle, mais aussi de Project 13, un réseau de protection de l’environnement qui projette de lancer par exemple des lignes de vêtements d’eau écologiques, et dans lequel Marama Kake est déjà engagée.

Et sinon, comment réagissent ses camarades de glisse sur les spots qu’elle fréquente ? La réponse ne va pas vous surprendre du tout : plutôt bien. Un habitué des spots australiens se confie ainsi à la presse locale : « Nous étions plutôt choqués au début, et puis finalement tout le monde trouve ça amusant ». « Amusant », hein…