La ville de Marseille s'est engagée, le 16 mai dernier, à fournir 45 000 repas 30 % bio par jour aux cantines des écoles maternelles et élémentaires.

Récemment pointée du doigt par une lettre ouverte du WWF qui lui demandait d'appliquer les directives du Grenelle 1 et 2 concernant l'introduction du bio dans les cantines scolaires, la ville de Marseille s'est rattrapée : elle vient de s'engager à fournir 45 000 repas par jour qui seront composés à 30 % d'aliments bios. Ces 45 000 repas fourniront les écoles maternelles et élémentaires, qui servent en moyenne 44 700 repas par jour. Le WWF, qui poursuit depuis 2009 sa campagne "Oui au bio dans ma cantine", a salué cette décision.

C'est l'entreprise de restauration collective Sodexo qui fournira ces repas, en privilégiant les circuits courts afin de développer et sécuriser l'activité des  producteurs bio locaux. Les aliments bios proposés varieront, sauf le pain, qui sera toujours 100% bio. Au-delà de l'augmentation de la part du bio dans ces repas, d'autres critères de sélection des aliments entreront en compte dans le cahier des charges :

- le choix d'oeufs de catégorie 1 (plein air) ou 2 (élevage au sol)
- des volailles certifiées et d'origine française
- la mise en place d'un atelier pour élaborer des préparations salées et sucrées maison.
- le recyclage des barquettes dès le mois de septembre 2011
- pas d'huile de palme ni d'huiles hydrogénées dans les pâtisseries
- l'introduction de menus sans viande pour les végétariens


Le WWF applaudit et encourage la municipalité et le Sénateur-Maire Gaudin, tout en les invitant à considérer cette évolution comme un premier pas et non comme un aboutissement. Et pour cause, il faut d'une part que toutes ces mesures soient mises en application, et d'autre part qu'elles soient encore élargies pour pouvoir atteindre les objectifs de la loi Grenelle : celle-ci prévoit en effet l'introduction de 20% de produits issus de l'agriculture biologique dans la restauration publique collective d'ici à 2012. Les 30% de bio mis en avant par la ville dépassent certes les objectifs du Grenelle, mais ne concernent pour l'instant que les cantines des écoles primaires, et non tous les restaurants collectifs publics.  Mais la ville de Marseille a déjà fait un bel effort, et elle dispose d'un peu plus d'un an pour atteindre les vrais objectifs du Grenelle.

+ d'infos : Oui au bio dans ma cantine