En 2009, le WWF britannique lançait la première édition de son "Pandamonium" : un concours regroupant 16 artistes, invités à customiser le célèbre panda, emblème de l'ONG. Aujourd'hui, trois ans plus tard, le WWF organise la seconde édition de cette réunion artistique, organisée cette fois autour de la mode éthique. Cette fois-ci, ce sont 21 concurrents qui s'affrontent, parmi lesquels des architectes ou des créateurs, avec un seul objectif, celui de créer un vêtement faisant directement référence à un grand problème environnemental.

Ainsi, comme souvent dans le milieu de la mode éthique, les matériaux choisis ont autant leur importance (sinon plus) que le vêtement lui-même, et les bouteilles plastique recyclées disputent la vedette au papier mâché ou aux fleurs. Les modèles ont évidemment défilé, et ils ont été proposé lors d'une vente aux enchère qui s'est tenure à Hyde Park, en plein Londres. Le résultat, ce sont plus de 100 000 livres sterling (soit environ 125 000 euros) qui ont été récoltées et qui rejoindront les caisses du WWF.

Merci qui ? Merci, la mode éthique.