A Barcelone, une équipe de designers propose sa vision de la moto électrique tout en rendant hommage à un sportif espagnol trop tôt disparu.

Santiago Herrero était un pilote de la fin des années 60. La marque Ossa l’avait engagé comme pilote et lui avait conçu une moto « monocoque », équipée d’un châssis d’un seul tenant. Le chevalier et sa monture emportèrent ainsi quelques courses ensemble, et la moto allait vite devenir mythique. Mais en 1970, lors d’une course, l’équipage se crashe et le pilote perd la vie, à 28 ans seulement. Un évènement qui pousse la marque Ossa à se retirer de la compétition.

Les designers du cabinet ART-TIC Team de Barcelone redonnent vie à cet engin mythique, équipé lui aussi d’un châssis unique, mais avec sous la carcasse la petite touche du XXIème siècle qui va bien, à savoir une motorisation électrique. Malheureusement, les créateurs de l’engin ne transmettent aucune information sur les performances techniques de ce modèle « Monocasco ». En même temps, il n’existe aujourd’hui que dans leurs têtes et sur les écrans de leurs ordinateurs, et d’ici à ce qu’ils le produisent, ils ont tout le temps de penser à ces caractéristiques…