Nathalie Kosciusko-Morizet a annoncé une excellente nouvelle pour tous les militants de la cause anti-OGM : rien de moins que l'interdiction de leur mise en culture. Preuve de l'engagement de la ministre sur ce coup-là, elle est prête à jouer tout en subtilité pour contrer la Commission Européenne. Si la clause de sauvegarde est prise juste avant la fin février, la Commission Européenne, prise de cours par la saison des semailles, ne pourra empêcher la France d'interdire les OGM. Lundi matin, des militants anti-OGM avaient découvert un hangar dans l'Aude dans lequel étaient stockées de grandes quantités de maïs transgénique de Monsanto, prêt à être distribué. La réaction ne s'est pas faite attendre...