Depuis que le tsunami du début de l'année 2011 a entraîné la catastrophe de Fukushima, le Japon ne sait plus sur quel pied danser avec son industrie nucléaire. Tous les réacteurs ont d'abord été coupés pour inspection, pour s'assurer qu'une autre catastrophe du même genre ne couve pas, avant d'être progressivement réallumés. Dans le même temps, des manifestions monstres réunissant des foules de citoyens demandent au gouvernement d'arrêter son programme nucléaire au plus vite.

Aujourd'hui, le gouvernement japonais a pris une grande décision : il cessera progressivement sa production nucléaire au cours des 30 prochaines années, et devient donc après la Suisse et l'Allemagne, le troisième pays à prendre cette décision, en réponse à Fukushima. Le Japon, futur eldorado des énergies renouvelables ?