Alors que la Libye a quasiment stoppé ses exportations de pétrole, l'Arabie avait annoncé une augmentation de sa production de 500 000 barils par jour. Si la hausse a bien eu lieu au début du conflit libyen, depuis la production a été ramenée en mars de 9,11 à 8,29 millions de barils par jour. Elle a dans le même temps annoncé une hausse de 30% du nombre de ses puits de forage. Selon le blog "Oil Man" du Monde.fr, cette augmentation du nombre de puits pourrait servir à masquer la baisse de production des puits plus anciens. Bref, personne ne sait vraiment quelles sont les capacités réelles de production de l'Arabie Saoudite qui dispose pourtant des plus grandes réserves de pétrole. Et les prix à la pompe continuent, eux, d'augmenter...