Monsanto a peut-être été reconnu responsable de l'empoisonnement d'un agriculteur par un herbicide, maisle géant de la chimie a gagné un autre procès, quelques heures plus tard. En effet, hier matin, José Bové et ses comparses ont été jugés coupables par la Cour d'Appel de Poitiers de fauchage de deux champs d'essais de maïs OGM de Monsanto. Monsanto sera indemnisé à hauteur de 132 702 euros, et touchera 3000 euros de plus pour préjudice moral. Eva Joly s'est empressée de dénoncer le jugement dans un communiqué, où elle salue la "désobéissance civile" des faucheurs volontaires.