Le charismatique fondateur de l'ONG Sea Shepherd a donc été arrêté ce week-end par la police alors qu'il se trouvait en Allemagne, à Francfort. Les faits remontent à 2002, lors du tournage du documentaire Sharkwater : Sea Shepherd avait mis à jour un vaste réseau de trafic d'ailerons de requins au Guatemala et au Costa Rica, et ses membres auraient menacé de mort les pêcheurs de requins, ce que de nombreuses vidéos tendraient à infirmer. Paul Watson pourrait être extradé vers le Costa Rica. Néanmoins, le soutien des deux députés européens Daniel Cohn-Bendit et José Bové pourrait faire pencher la balance du bon côté et remettre le prévenu en liberté. A suivre...