Le programme du parti écologiste qui devrait être validé comporte plusieurs points intéressants, et notamment concernant la sortie du nucléaire. Le parti a en effet fixé à l'année 2031 la fin de l'atome sur le territoire. Et donc une prise de pouvoir des énergies renouvelables avant cette même date, si les électeurs choisissent de faire confiance à Eva Joly. Si ce point ne manquera pas de faire polémique aussi bien à gauche qu'à droite, la proposition de s'orienter vers une semaine de travail de 32 heures, et le retour de la retraite à 60 ans, pourraient bien mettre le feu aux poudres.