Le rapport demande en effet que tous les travaux liés à l'exploitation du gaz de schiste soient suspendus jusqu'à ce qu'une évaluation environnementale stratégique (EES) soit menée. L'EES devra exposer en détails tous les potentiels et les risques de cette activité, ses impacts sociaux, économiques et environnementaux.