C'est le WWF qui propose cette nouvelle campagne.

Depuis le livre et l'adaptation cinématographique de "Gorilles dans la brume", rien n'a vraiment changé : les primates dans les montagnes congolaises sont toujours menacés. Mais alors que les braconniers représentaient le principal danger pour les animaux, c'est aujourd'hui un ennemi bien plus puissant qui se présente à eux. Le problème pour nous, Français, c'est que cet ennemi bat pavillon français, puisqu'il s'agit du groupe pétrolier Total.

Les autorités congolaises et internationales ont, depuis de longues années, combiné leurs efforts pour protéger les grands singes et ont créé l'un des parcs naturels les plus fascinants de la planète, celui du Virunga. Cet espace naturel protégé bénéficie même du précieux classement au patrimoine mondial de l'UNESCO. Apparemment, ce genre de protection n'impressionne pas les compagnies qui, selon le WWF, seraient nombreuses à vouloir prospecter à l'intérieur du sanctuaire.

L'ONG craint surtout que Total ne procède à des tests sismiques, ainsi qu'à des opérations de déforestation et de forages pétroliers pour dénicher des réserves souterraines d'or noir, au mépris des lois et autres conventions. Le PDG du groupe français a eu beau annoncer que sa société ne procèderait à aucun forage dans le parc et qu'elle respecterait à la lettre les lois congolaises, le WWF reste méfiant, et lance une campagne d'information amusante sur le sujet.

Direction Facebook, où l'organisation propose à tous ses fans de rejoindre le soulèvement des gorilles. Pour cela, il suffit d'envoyer une photo de vous, qui sera intégrée sur le corps d'un gorille animé, qui se lance dans une danse effrénée au son d'un rythme africain. S'il s'agit en fait d'une pétition améliorée, le WWF espère bien que l'originalité de l'opération lui permettra d'opposer à Total une réelle volonté populaire de le voir s'éloigner le plus possible du parc du Virunga et des gorilles qui y vivent. On clique ici pour rallier le mouvement !