Après de longues semaines d'atermoiements, c'est désormais une certitude : les 36 sangliers retrouvés morts dans les Côtes d'Armor en juillet dernier ont bien été tués par les algues vertes. Après autopsie, aucun poison ou pesticide, les premiers suspects, n'ont été retrouvés en quantité suffisante pouvant expliquer l'hécatombe. Pour rappel, les pouvoirs publics imputent la prolifération des algues vertes aux grandes quantités de nitrates rejetées en mer par les élevages porcins de la région bretonne. Cette nouvelle tombe quelques jours après l'annonce des chiffres d'algues vertes ramassées sur les plages françaises, en hausse de 11% par rapport à l'année dernière. Des chiffres qui ont sans doute inspiré le Conseil Général des Ardennes qui a mis en ligne un jeu sur sa page facebook à l'effigie de la mascotte du département, le sanglier Woinic, pour sensisbiliser au problème.