La figure emblématique du Sea Shepherd réalise ce film, témoignage de la lutte de l'ONG contre les baleiniers.

Ce samedi, vous trouverez enfin en rayons chez votre marchand de DVD favori, le documentaire "Le dernier pirate". Le film est réalisé par Paul Watson, le fondateur de l'ONG Sea Shepherd, et suit la lutte sans pitié que se livrent chaque année les militants de l'organisation et les baleiniers japonais dans les eaux glacées de l'Antarctique.

On rappelle le problème : un moratoire sur la chasse à la baleine a été décrété en 1982. Mais certains pays, le Japon en tête, n'en ont cure et sous prétexte de recherches scientifiques, envoient des bateaux abattre les cétacés. Et puisque personne ne semble disposé à empêcher le Japon d'accomplir sa triste tâche, c'est le Sea Shepherd qui prend les choses en main et lance ses bateaux à la poursuite des baleiniers japonais. Les militants harcèlent notamment le Nisshin Maru, le plus grand navire-usine baleinier du monde, et n'hésitent pas à s'interposer entre la proie et son chasseur, au risque parfois de mettre leurs vies en danger. Nous vous renvoyons d'ailleurs au désormais célèbre épisode du naufrage de l'Ady Gil en janvier 2010 : aucun des protagonistes ne semble prêt à lâcher du terrain à l'adversaire.

Les actions du Sea Shepherd portent malgré tout leurs fruits, puisque depuis la saison 2006-2007, l'ONG estime avoir empêché les Japonais d'abattre près de 2700 baleines, dont 863 lors de la dernière campagne "No compromise". Le nom de la prochaine opération ? "Vent divin". Ou "Kamikaze" en japonais. Ca en dit long sur la détermination des membres du Sea Shepherd.

Si vous hésitez à acheter le film, voici la bande-annonce qui donne furieusement envie…