Vers une explosion de la bulle photovoltaïque ?

Produire son énergie solaire ressemblait il y a un an encore a un plan en or. On installait 3 ou 4 panneaux solaires sur le toit de sa maison, on se chauffait gratuitement, on revendait le surplus d'électricité produit à EDF à un tarif préférentiel, et on bénéficiait même d'un crédit d'impôt égal à la moitié de la valeur de l'installation photovoltaïque. Seulement voilà, entre-temps, le gouvernement a décidé de serrer les cordons de la bourse. Le crédit d'impôt de 50% est donc mort, il a été divisé par deux, et ramené à 25% de la valeur de l'installation. Si vous projetiez de vous lancer dans un tel projet, il faudra compter sur une aide de l'Etat moindre. A moins que vous n'ayez déjà versé un acompte et auquel cas, vous bénéficierez encore des 50%.

En plus de cela, on annonce une seconde baisse du prix d'achat du photovoltaïque de 12%. Notez tout de même que ce changement ne concerne que les installations qui produisent plus de 3 kWc d'électricité, et exempte donc l'immense majorité des installation particulières. Pour eux, le tarif de rachat restera de 58 centimes d'euro le kWh. Si l'Etat agit ainsi, c'est en raison de la forte croissance des installations photovoltaïques et du début de spéculation observé dans ce secteur : la France aurait en effet deux ans d'avance sur son plan d'action.

Mais en plus de ce petit scandale dans le monde des énergies renouvelables, certaines voix s'élèvent contre le photovoltaïque actuel. S'il a rencontré un franc succès, il n'empêche que les deux tiers au moins des panneaux installés en France sont produits en Allemagne ou en Chine. En plus d'un bilan carbone discutable pour un produit venant de l'autre bout du monde, on peut s'interroger sur le bienfait pour un pays comme le nôtre de proposer des aides à ses citoyens, aides qui se retrouveront indirectement versées à des industriels voisins.

Si vous vous lancez aujourd’hui, vous ne pourrez prétendre qu’à un crédit d’impôt de 25% du montant de votre installation. Une installation moyenne coûtant environ 20 000€, c’est toujours ça de pris...