Cette plateforme participative de micro-financement est déjà un beau succès.

Depuis quelques temps, la mode semble être au participatif. On se souviendra par exemple de la démocratie participative, cheval de bataille de Ségolène Royal lors de sa campagne en 2007. Et puis sur la toile, certains sites se développent en demandant le soutien des internautes. Le modèle le plus célèbre, c'est celui de My Major Company, un site web dont les membres peuvent financer les artistes qu'ils préfèrent. Résultat : quelques succès fulgurants et une renommée grandissante.

Mais depuis 2010, un autre site internet accessible à l'adresse www.ulule.com propose aux internautes de donner un coup de pouce pécuniaire aux projets qui leurs plaisent. Sur Ulule, donc, on trouve pléthore de projets créatifs ou innovants, allant de la production d'un court-métrage au financement d'une mission humanitaire. On y trouve aussi des projets à portée écolo. Et devinez quoi ? Marcel Green et Ulule sont amis, et Marcel choisit régulièrement certains projets et y appose son (futur) célèbre macaron vert.

Chaque mois, nous reviendrons sur un des projets verts présentés sur la plateforme, comme cette idée d'une calèche à assistance électrique, ou le financement d'une thèse étudiante sur l'impact de la création d'un puits de carbone au Congo. Lancée en octobre 2010, la plateforme a déjà permis de financer 730 projets dans quinze pays différents grâce au soutien d'internautes de 91 pays. Ce n'est pas ça qu'on appelle "un joli succès" ?