Sea Shepherd fait encore parler d'elle et pourrait bien s'offrir une belle visibilité en France, où elle reste malgré tout moins populaire que dans d'autres pays, notamment anglo-saxons.

On se rappellera par exemple que l'ONG et Paul Watson, son fondateur, sont les vedettes de Whale Wars, un show télévisé diffusé aux Etats-Unis et qui suit leurs exploits dans les mers polaires, à la chasse aux baleiniers japonais. On se souvient aussi du naufrage de l'Ady Gil, ou du baptême du Brigitte Bardot, nouveau vaisseau de la flotte qui arbore fièrement un drapeau pirate. Pour cette fois, si nous en parlons, c'est pour une raison beaucoup plus pacifique : selon le site bienbeau.fr, l'antenne française de l'ONG s'apprêterait à ouvrir un restaurant à Paris.

En début d'année 2012 (février ou mars), il devrait donc être possible d'aller déguster des menus végétariens et vegan dans cette nouvelle enseigne du quartier Gambetta. Ce sont Lamya Essemlali, la présidente de la branche française (et qui avait poussé un sacré coup de gueule contre les autorités réunionnaises qui avaient décidé de l'abattage de requins suite aux attaques dont les surfeurs ont été victimes), et Laura Dakin, la cuisinière attitrée du Sea Shepherd, qui sont à l'origine de ce projet qui sera financé par les dons de particuliers, et pas directement par l'ONG. Dans le futur, l'établissement pourrait même devenir plus "maritime" avec une installation sur une péniche amarrée à un quai de la Seine. Mais pour cela, il faut des autorisations, et ça prend du temps.

Le futur restaurant devrait servir des pizzas, des burgers, mais aussi des sandwichs en tous genres. Et des sushis au thon rouge ? Probablement pas, non.