Dans le Val-de-Marne, les autorités réfléchissent à un projet de téléphérique urbain.

Le funiculaire de Rio inspire visiblement les architectes et urbanistes européens. En 1998, pour son Exposition Universelle, la ville de Lisbonne s'était dotée d'un tel équipement. Barcelone (en photo) possède également le sien. En 2012, pour les Jeux Olympiques qu'elle organisera, la capitale anglaise aura elle aussi son funiculaire qui permettra de relier le village olympique où logent les athlètes au reste des sites.

Le tout puissant Stif (Syndicat des transports d'Ile-de-France), l'autorité régionale qui régit les transports, a lancé une étude dans ce sens pour relier les villes de Créteil et de Villeneuve-Saint-Georges, dans le Val-de-Marne. Le potentiel "tramway aérien" s'étendrait sur 4,5 kilomètres, desservirait également la commune de Limeil-Brévannes, plus connue aujourd'hui pour la décharge gigantesque qu'elle a accueilli pendant des années et qui inaugure au mois de septembre prochain son nouvel éco-quartier, et permettrait de désenclaver la zone. Pour un habitant de Villeneuve-Saint-Georges voulant rallier Créteil et son nouvel arrêt de métro "Pointe du Lac", le temps de trajet pourrait alors être amputé des deux tiers : 15 minutes contre 45 aujourd'hui.

Cependant, certains impératifs pourraient venir freiner le projet : des cabines de téléphérique trop peu spacieuses, un coût d'exploitation trop élevé, des travaux également coûteux... La présentation du projet au public ne se fera pas avant la fin de l'année prochaine, et pour une éventuelle mise en service, il va falloir patienter jusqu'en 2016.